Magazine L-design Presse Interview Newsletter Contacts

 
Widder
art, histoire et bien-être
les signatures de Le Corbusier, Eileen Gray ou Mies van der Rohe s’apposent sur le mobilier...

1995 sonne le glas de la réconciliation par le design d’un passé lourd d’histoire avec une époque contemporaine chargée d’aspirations d’ailleurs. L’hôtel Widder est un labyrinthe écartelé entre 9 bâtisses d’époque, situé en plein quartier des Augustins, à la croisée de ruelles pittoresques bondées, peuplées aussi par des étals d’élégance à fleur de boutiques ou galeries. Chaque corridor ou couloir, relié à l’ensemble par des marches métalliques en colimaçon, y est un sas d’entrée pour des univers architecturaux étonnamment hétéroclites. Depuis le XIe siècle déjà, le lieu est couru par les notables du cru, commerçants et artisans. Certaines cloisons, datant du XIIe siècle eurent le temps de s’imprégner d’un riche héritage de témoignages d’époque, quelque peu rajeunis par les sols et les fresques qui remontent au XVIIIe. Catapulté dans cet écrin historique, l’hôte passe avec surprise les portes en trompe l’oeil, le séparant de 49 chambres et 7 suites toutes imprégnées de design du XXe siècle, déclinées toutefois au gré d’humeurs uniques. Tour à tour, c’est la signature de Le Corbusier, de Eileen Gray ou de Mies van der Rohe, qui s’appose sur le mobilier... [+ d'infos]