Magazine L-design Presse Interview Newsletter Contacts

 
Hôtel de la Paix
poétique Renaissance
modernes scintillements pour joyau séculaire…

Avant, l’établissement à fleur de début du lac, ne vibrait que par ses 140 ans d’histoire truffés d’illustres fréquentations, en phase avec ces standards architecturaux qu’une renaissance maniériste italienne déclinait en cascades de sculptures en façades, en classicisme cultivé. Sybille de Margerie, prêtresse parisienne de la métamorphose – 'Lutetia' ou 'Crillon', entraîne ce monument classé et ses débauches volumétriques, patrimoniales, vers un non-conformisme de traverse, 'humanocentrique'. Sur l’autel de l’espace revigoré, sacrifice de 17 chambres et naissance d’un 'boutique hotel', cénacle du titillement des sens, des accouplements entre imagination et émotion: couleurs franches, matériaux nobles, bois de valeur. Si certains éclats patinés ont été soigneusement revalorisés, ici des lustres, là de vieux miroirs ou consoles rescapées des 'Ateliers Boulle', le mobilier a été entièrement repensé, loin du chargé d’époque, des lourdeurs pailletées ! Rénovées à l’ancienne, faux marbre et brocatelles, les colonnes d’un lobby jonché de boudoirs et pavé de marbre en damier, font la haie d’honneur à l’atrium, distributeur d’espaces habités : salons de réception façon cours intérieures ou patios. D’ici se déroule, sous le diffus d’un lustre magistral, le large escalier qui mène aux 5 étages dévolus aux 84 espaces de nuit, lumineux, dont 56 ont vue sur Léman... [+ d'infos]